Accueil > Actualités > Le statut Etudiant Entrepreneur : mode d’emploi
Le statut Etudiant Entrepreneur : mode d’emploi

Le statut Etudiant Entrepreneur : mode d’emploi

Depuis la rentrée 2014, plus précisément le 15 septembre 2014, les étudiants sont incités à créer leur propre entreprise en parallèle de leurs études avec un nouveau statut : celui de l’Etudiant Entrepreneur.

Pourquoi ce statut d’Etudiant Entrepreneur ?

Alors qu’aux Etats-Unis 11% des étudiants sont entrepreneurs, ce chiffre est à seulement 3% en France alors que le chômage des jeunes dépasse actuellement les 20%.

Créé par le ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dans le cadre du Plan Etudiant pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat (PEPITE), le statut d’Etudiant Entrepreneur a pour objectif d’encourager les jeunes (étudiants et jeunes diplômés) qui souhaitent créer leur propre activité et d’inculquer la culture d’entreprise à l’Université, tout simplement.

Quels avantages pour l’Etudiant Entrepreneur ?

Le statut d’Etudiant Entrepreneur permet tout d’abord à tout étudiant de travailler sur son projet d’entreprise au lieu de faire un  stage classique à la fin de ses études.

L’étudiant entrepreneur peut également bénéficier d’un accompagnement individualisé par des tuteurs (un enseignant et un référent externe, entrepreneur), d’un espace de co-working pour développer son activité ou encore d’une meilleure visibilité auprès des acteurs économiques que peut compter son environnement.

Un autre avantage est que l’étudiant entrepreneur peut bénéficier d’un cadre lorsqu’il s’inscrit à un diplôme d’établissement « Etudiant Entrepreneur ». Il peut accéder à un aménagement de ses études, signer des contrats spécifiques à son activité et bénéficier de bourses sur critères sociaux.

Le statut d’Etudiant Entrepreneur c’est aussi et surtout un vrai statut juridique pour l’étudiant créateur. Le nouveau statut permet notamment de conserver ses droits à la Sécurité Sociale étudiante durant la période de création d’entreprise et jusqu’à l’âge de 28 ans.

Quels conditions pour en bénéficier ?

Il faut être étudiant ou jeune diplômé :

  • être bachelier,
  • avoir moins de 28 ans ,
  • avoir été sélectionné par la commission d’engagement du PEPITE.

Comment déposer son dossier ?

Il s’agit de s’adresser au PEPITE (Pôle Etudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneurial) de sa région. Ce dernier est l’interlocuteur privilégié des étudiants en matière de création et de développement d’entreprise. Il en existe 29 en France.

Le dossier est ensuite soumis à la validation d’un comité d’engagement composé des établissements et des partenaires praticiens (entrepreneurs, structures d’accompagnement et de financement). Le dossier est étudié et il est déterminé le niveau d’accompagnement et les moyens accordés à l’étudiant en fonction de son profil et de l’importance de son projet.

Bon à savoir :  Si certaines compétences manquent pour réaliser le projet, les Etudiants entrepreneurs pourront contacter Supadom pour les former en fonction de leur besoin (cours particuliers informatique, comptabilité, finance d’entreprise…).

Plus d’informations sur le site APCE.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>